Cela faisait longtemps que je n'avais pas mis d'avis sur un bouquin. Série Netflix oblige, j'ai du précipiter ma lecture du tome 1, acquis l'été dernier pendant la grande "OP" Bragelonne/Milady à peu, très peu de frais (j'ai payé la trilogie ebook moins de 3 euros ! Vive la grande OP !) (Oui je fais de la pub gratos...). 

Le cycle de Takeshi Kovacs Tome 1 : Carbone modifié.
Richard K. Morgan.

51ltcL4buDL



Edition papier : Bragelonne poche
Nombre de pages : 572
Date de sortie : 7 février 2018 pour cette édition (mais en français depuis 2003)

Résumé : Je ne le mets pas. Je crois qu'il vaut mieux découvrir ce livre sans avoir lu (ou avoir oublié et ne pas relire, ce que j'ai fait) le 4ème de couverture qui en révèle beaucoup trop, comme souvent ces dernières années. 


Mon avis : 
Argl ! J'ai A-DO-RE ! 
Alors bon oui par moments, on est carrément perdu dans l'intrigue. 
Oui aussi, les "intuitions diplos" sont une solution facile à des soucis compliqués, et un brin trop nombreuses. 

Mais quel univers ! Quelles idées ! Quelle imagination ! Oulala ! Franchement c'est du lourd, poussé à fond (ce que j'aime), on sent que l'auteur a une idée très claire de son monde cyber à mort. A vie ? 

Pour le lecteur par contre c'est un peu plus compliqué. C'est bien écrit, bien traduit, même si, comme je le dis, parfois un peu malaisé à imaginer ou à visualiser. C'est un peu vulgaire par moment mais de façon justifiée, dans le langage parlé. 

C'est outrancier, politiquement, moralement et sexuellement incorrect, sex, drug & rock'n'roll comme dit Alfaric très justement (sur le site Babelio). Dans un registre différent, ça m'a fait penser au comic Preacher, Jesse (le perso principal de Preacher) et Takeshi sont jumeaux karmiques, c'est pas possible autrement !

Ils croisent les mêmes mecs de pouvoir, les mêmes racailles, les mêmes femmes fatales, les mêmes femmes guerrières, et ils essaient de redresser des torts dont tout le monde se fout à part eux, bref, héros jumeaux, histoires différentes, même fond. 

Le futur ne fait jamais autant flipper que quand il ressemble au présent, c'est encore Alfaric qui a dit ça dans son avis, je suis entièrement d'accord avec lui, et ce bouquin il déchire à ce niveau-là. 

J'ai adoré être dans la tête de Takeshi, moi qui, fût un temps détestait les écrits en "je". C'est même l'énorme plus par rapport à la série, où il nous manque, je trouve, la voix "off" de Takeshi. Où on a tout ce qu'il ressent (ou pas, puisque les "diplos" sont anesthésiés émotionnellement...). 
Dans la série, on ne comprend pas vraiment ce qu'est "être un diplo" alors qu'on le vit dans le livre. 

C'est tout l'avantage de la lecture, il y en a ! ;)

Bref, moi j'ai plongé tête première dans les aventures de Takeshi, je regrette de pas pouvoir sauter direct sur le tome 2 (l'an prochain j'arrête certains challenges lectures qui m'obligent à lire ce que j'ai pas prévu au dernier moment, sûr, parce que ça me gonfle à force !), du coup, les défauts qu'il y a, je m'en fiche. Je lui colle l'étiquette coup de coeur !

Ma note : 20/20