Ce n'est plus une série noire, qu'on vit, mais le film "la chèvre" tellement la poisse s'accroche à nos basques depuis début Mars. 
ça en devient comique tellement c'est incroyable, j'ai un ami qui m'a dit que c'était même "trop" pour un scénario de film, ça ferait invraisemblable... 

ébé tout est vrai. Je sais (même si j'ai du mal à l'admettre) que certaines personnes ont "la guigne", que la vie est injuste de base, mais l'expérimenter moi-même, à ce point-là, ça ne m'était jamais arrivé. 

Du coup je suis dans un état assez bizarre, entre espoir que ça s'arrête et prières en ce sens, et résignation genre "qu'est ce qui va bien pouvoir me tomber sur le coin de la tronche maintenant". J'essaie (et il me semble que j'y arrive) de rester positive malgré tout, pour l'instant. Cela risque de ne pas durer, à voir si la dernière mauvaise nouvelle qui date de ce samedi empire au prochain rendez-vous médical (et me concernant), le 4 Avril... 

Mauvaise nouvelle suivie par une blessure à la main, un malaise et une visite aux urgences pour mon homme (sans trop de gravité heureusement). Lui quand il supporte plus, il se fait mal physiquement, au moins il sait pourquoi il souffre...

Entre deux eaux nous sommes... A voir si on va arriver à nager, ou si on va couler...