Rois et Sorciers Tome 1 : Le réveil des dragons
Morgan Rice

51D9O1cu2hL

 

 

Edition : Morgan Rice (ça alors !)
Nombre de pages : 218
Date : Mars 2016

Résumé : Kyra a 15 ans et rêve de devenir une grande guerrière à l’image de son père, bien qu’elle soit l’unique fille vivant dans un fort rempli d’hommes. Elle a du mal à comprendre d’où lui viennent ses aptitudes particulières, son mystérieux pouvoir et elle finit par réaliser qu’elle est différente des autres. Elle apprend qu’on lui cache un secret depuis sa naissance et qu’il existe une prophétie à son sujet. Cela l’amène à se poser des questions sur qui elle est vraiment.

Genre : Fantasy

Mon avis : 

"C'était pas mauvais, c'était très mauvais" ! 

Déjà rien que l'histoire d'une jeune fille, qui s'entraîne au combat, tire à l'arc sur des souris (sisi) et sur des arbres (tellement qu'elle les fait pencher. sisi... Oo), qui veut devenir une grande guerrière, mais ne veut tuer aucun être vivant, au départ c'est un complet non-sens. Cela démarrait mal, et la suite ne fait que confirmer cette impression de s'enliser dans le récit d'une auteure de type "Dory", qui oublie ce qu'elle a écrit deux pages avant pour nous redire (ou dire l'inverse absolu) deux pages plus loin, qui tourne en rond, qui se perd en digressions inutiles et/ou hors de propos.

Alors oui d'habitude je ne suis pas trop sévère dans mes avis, je préfère dire "je n'ai pas aimé" plutôt que "c'était nul". Mais là, je n'ai pas le choix... Ce livre est une grosse daube. Je suis outrée que certains éditeurs se permettent de mettre entre les mains de notre jeunesse des livres d'aussi mauvaise qualité littéraire. 

Certains accusent la traduction. Je doute fort que ce ne soit lié qu'à cela. Il est impossible que l'incohérence, les répétitions, la mauvaise tournure de phrases, le pêle-mêle fourre-tout de tous les clichés de la fantasy, lié à un plagiat éhonté de GoT (avec un mur de flammes au lieu d'un mur de glace, la bonne blague, une femme pâle aux yeux entièrement bleus qui serait "une morte-vivante" ou une "vivante-morte" (Mouhahaha !)), les répétitions de situations (ouai parce qu'après c'est un vieux du même type), parfois d'une même idée dans deux phrases qui se suivent, des descriptions de combats ineptes, des descriptions ineptes tout court (Cf la citation où elle marche un kilomètre dans de la neige jusqu'aux genoux "qu'elle aurait du faire en 10 minutes", lol. D'ailleurs cette nuit là elle fait environ 50 km et revient à son point de départ dans la nuit dans la neige jusqu'aux genoux...), il est IMPOSSIBLE, dis-je, que tout cela ne soit lié qu'à une mauvaise traduction... 

A aucun moment l'auteure ne pense à la vraisemblance du récit, il n'y a aucun effort de cohésion de l'ensemble. Genre au début on nous décrit le père de Kyra comme distant avec elle, et à 30% (en ebook), ils ont toujours été copains comme cochons. A un moment on nous dit qu'on a offert le trône à son père (ça aussi, à son père, de son père, un toutes les 3 lignes sur certains pages, c'est odieux !), et elle parle de "son peuple", mais plus loin il n'est plus que "le commandant Duncan". 

Alors, si c'est lié au traducteur, autant qu'il change de métier, à moins qu'il n'ait été si dégoûté par la qualité de l'ouvrage initial qu'il a décidé de faire du mot à mot, cela pourrait être une explication. Ou bien c'est de la traduction automatique, si ça existe, je ne sais pas. En tous les cas, c'est nul. Passez votre chemin, jeunes gens, il y a beaucoup de très bons livres jeunesse, cherchez-les, et vous trouverez. 

C'est pas souvent qu'un bouquin me met en colère... Ben celui-là, il a réussi ça ! Heureusement il ne fait "que" 218 pages. Je peux vous dire qu'elles ont été un véritable pensum qui m'a paru en durer plus du triple...