Pourquoi les gens sont-il si « envahissants » ? J’aime bien passer une journée avec des amis, voire plusieurs journées d’affilée, mais ne pas pouvoir avoir mon intimité, ne pas pouvoir m’isoler, avoir mon propre appart ou ma propre chambre m’est tout bonnement impossible.

L’homamoi et ma fillote sont allés faire une rando avec des amis parisiens. On avait déjà passé une journée avec eux la semaine dernière. Ils voulaient qu’on y dorme, comme à chaque fois, et comme à chaque fois on a refusé…

Pour la rando cette semaine, outre le fait que je suis pas attirée du tout par le camping sauvage et marcher comme un forçat avec 30kgs minimum sur le dos, j’ai en plus horreur de ces journées les « uns sur les autres » où on n’a pas vraiment d’autre choix que de suivre sans pouvoir être libre de ses mouvements ou de ses envies !

En rentrant, l’homamoi a constaté qu’en fait, ces gens ont besoin d’avoir du monde autour parce qu’ils ne se supportent pas dans le petit cadre familial « parents-enfants », et qu’ils ont besoin de gens pour « diluer » les tensions. Du coup, ils passent leurs vacances à chercher des personnes extérieures avec qui passer leurs journées, c’est hallucinant. La mère est assez « m’as-tu vu » matérialiste, le père est un faux calme (violence rentrée en présence d’étrangers), et les enfants dépressifs.
Il font une thérapie familiale mais j’ai l’impression que ça sert à que dalle. De toute façon quand on passe ses vacances dans l’appart luxueux de papa, hein, il faut bien qu’on le « paye » d’une façon ou d’une autre.

Moi quand j’entends « ouai j’ai hai mon père mais maintenant je lui ai pardonné, et ma mère a beaucoup changé » alors qu’en fait ya qu’une histoire de fric derrière tout ça, je me dis que l’héritage c’est le meilleur moyen que l’être humain a trouvé pour faire marcher ses propres enfants sur leurs propres têtes. Compromission, humiliation et déni des parents vis-à-vis de leurs parents et de leurs souffrances d’enfance, et voilà deux gamins de 10 et 14 ans avec tentatives de suicide pour les deux. Youpi.

Leur gamine a commencé à demander quand elle viendrait passer une semaine chez nous...? En fait leurs enfants sont contents de partir de chez eux, alors que les nôtres ont toutes les peines du monde à s’en décoller. Je ne dis pas que c’est mieux ou moins bien, mais vraiment, on fonctionne pas pareil.

Apparemment leur fils a une vision assez lucide de sa famille, et est bien trop sensible. Il ne ressemble pas à ses parents, malheureusement pour lui. Sa vie est un enfer depuis longtemps et il le leur rend bien, maintenant. Il a dit à l’homamoi « de toute façon mes parents rien n’est jamais leur faute, c’est sur nous que ça retombe, et comme ma sœur leur ressemble de plus en plus, ben c’est moi qui en prend plein la gueule. »

Je sais bien que je peux pas « sauver » tout le monde, mais ce gamin me fend le cœur. On l’a vu pleurer l’autre jour après une engueulade avec son père. A presque 15 ans, c’est difficile pour un garçon, il essayait de se retenir. Bref, j’aime bien ces gens, mais bon, c’est pas vraiment le genre d’amis que je recherche aujourd’hui.
Et comme nous passons nos vacances de Noel dans la même île mais qu’ils arrivent après nous, ils ont commencé à dire « dès qu’on arrive on vous envoie un sms ». Certes. Seulement nous on n’a pas l’intention d’être toutes nos vacances collés avec eux. On en vient à être obligés de mettre le hola.
J’avoue ne pas trop comprendre ce que ces gens font dans notre vie.
A moins que ce ne soit pour leurs enfants ? Mais pourquoi comment, ya un truc qui m’échappe…