« La paresse consiste à remplir sa vie d’activités fébriles, si bien qu’il ne reste plus de temps pour affronter les vraies questions. »
Sogyal Rinpotché

Hihi ! J'aime bien les pensées qui renversent un peu l'ordre établi, qui bousculent les croyances toutes faites. Bien sûr, ayant souvent été taxée de paresseuse parce que je suis plutôt "cérébrale", dans l'écriture et tout ce qui touche à des crayons, depuis toujours, plutôt que dans l'activisme (j'appelle ainsi le terrorisme de l'activité que d'aucuns pratiquent à seule fin de fuir "les vraies questions", et l'intimité, à la fois avec autrui et avec eux-mêmes), cette pensée m'a fait sourire.

Bon ouikène à vous.