Comment les parents qui détruisent leurs enfants (quels que soient les moyens qu'ils y mettent) arrivent d'une part à leur dire qu'ils les aiment et qu'ils font ça "pour leur bien", et d'autre part à se regarder dans la glace sans se liquéfier de honte ?

Comment ces gens qui se vengent lâchement sur plus faibles qu'eux de leurs souffrances arrivent à en tirer fierté, à prétendre "faire leur devoir", "éduquer", "suivre les ordres" quand la conscience est parfois un peu moins tranquille ?

Comment les gens qui ont assassiné d'autres en toute "légalité" (j'ai regardé "les survivants" et je suis tombée par hasard dimanche sur une émission sur une nana qui a réalisé que son oncle était chef de "clinique" où on euthanasiait les vieux, les malades mentaux etc pendant la guerre de 45.) peuvent dire "j'ai la conscience tranquille" (c'est l'oncle qui a dit ça. Total c'est la nièce qui se sent coupable.) ?

Comment les voisins de ce "brave vieux mossieur" commencent par dire "oui je le connaissais bien" pour en arriver quand on leur demande "vous étiez au courant de ce qu'il a fait pendant la guerre?" à "vous savez on ne se fréquentait pas beaucoup, on savait pas ce qu'il se passait dedans." et arrivent à dormir tranquille ?

Comment ces personnes qui  vivaient autour d'Auschwitz arrivent eux aussi à dire "on savait pas" ?

Comment ces gens qui mentent et se mentent à longueur de journée arrivent à regarder les autres droit dans les yeux en disant "qu'ils ont fait de leur mieux" ? Ou mieux encore que "ça n'a jamais existé" ?

Comment ?

J'avoue ne pas comprendre : je n'y suis pas arrivée, moi... Pourtant j'ai essayé !!! SI !