Plumes et Dragons

09 septembre 2021

Eckhart Tolle.

"Begin to see that a lot of unhappiness is produced by the narratives in your mind and at that moment you have a choice : you can continue being dragged along in the stream of fearful thinking or you can say : my choice is now to take my attention away from fearful thinking."
Je traduis : Commencez à voir que beaucoup de "malheur" (absence de joie) est produit par les histoires dans votre esprit et à ce moment-là vous êtes devant un choix : vous pouvez continuer à être emporté dans le courant des pensées pleines de peurs ou vous pouvez dire : mon choix est maintenant de porter mon attention loin des pensées pleines de peurs."
Eckhart Tolle (Youtube)
 
Il dit plus loin qu'il suffit de porter l'attention sur le corps, et il commence par la main. Il suffit. Comme si c'était facile !?
 
Je précise : Tout ce qui est en anglais là au dessus, c'est vrai. Il est également vrai que ce n'est pas valable que pour les pensées "de peurs", mais pour toutes les sortes de pensées.
MAIS je me dois de préciser aussi que tant qu'on n'a pas fait un énorme ménage intérieur dans les souffrances enkystées et "sous le tapis", tant qu'on n'a pas fait face aux "monstres en soi" (voire aux monstres familiaux transgénérationnels comme ça a été mon cas cette année 2021), il est quasiment impossible d'avoir la paix intérieure nécessaire à "réaliser" tout cela, notamment à réellement arriver à être dans un état de "paix intérieure". Et j'en sais quelque chose, j'ai pratiqué la relaxation pendant des années à partir de la fin des années 90, certes ça me faisait du bien, mais jamais sur la durée.
Pas comme aujourd'hui où j'ai fait un sacré ménage. Ou un ménage sacré, lol...
 
D'ailleurs quand j'ai lu le premier bouquin de ce monsieur à sa sortie il y a fort fort longtemps, je l'ai lu, je me suis dit "oui, c'est très joli", et il est parti au fond de la bibliothèque. Parce que tant qu'on n'est pas mûr, on a beau chercher des solutions "autres" que plonger dans ses abysses intérieures, on ne peut pas réellement "intégrer" ce genre de vérité.
 
Je le redécouvre 20 ans plus tard et là, "j'entends" ce qu'il dit parce que j'ai commencé à le vivre de l'intérieur...
 
Bref, ça fait plusieurs fois que je le dis : il n'y a pas de chemin "facile". Il n'y a que des chemins uniques et tous différents parce que la vie est notre maître à tous. Soit à un moment, on fait le choix d'entendre ses leçons et de les prendre en compte, soit non...
La seule chose commune à tous, c'est que pour commencer à sortir de l'enfermement dans ce que je pourrais appeler la "réalité intellectuelle" (qui n'a en fait pas de réalité tangible, mais qu'on croit être la réalité, parce qu'on est enfermé dedans (serpent qui se mord la queue, mdr)), il faut aller faire face à ses démons intérieurs. Et là, il n'y a PAS LE CHOIX !
 
Jamie Sams appelle "l'esprit Coyote" ce qui fait que la vie nous fait régulièrement passer des "examens" pour voir si on a bien intégré une leçon.
Si on revit des choses, c'est que non, la leçon n'a pas été intégrée, le "message n'a pas été entendu".
C'est aussi simple et aussi compliqué que cela...
Et certains vivent toute leur vie en croyant qu'il n'y a que cette vie-là (l'enfermement dans la réalité intellectuelle) possible. Ben non.
Cela, c'est un fait. Il n'y a pas de fatalité, il n'y a pas de "destin", parce que chacun d'entre nous a son libre arbitre et fait ses choix. Et en subit les conséquences un jour ou l'autre...
Et trop de gens croient encore que "tout vient de l'extérieur". C'est faux.
TOUT VIENT DE L'INTERIEUR !

Posté par Tatooa à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 juillet 2021

Jacques Salomé, le serial-violeur en liberté et adulé...

Il y a 3 ans, suite à un avis négatif sur "Le courage d'être soi" où j'évoquais mon regret d'avoir rencontré l'homme de trop près au début des années 2000, j'ai été contactée par une femme qui a été violée par Jacques Salomé, alors qu'elle était en grande détresse psychologique. Il a également négligé de la payer pour un travail artisanal qu'il lui avait demandé. Perso, j'appelle ça un escroc. 
De là à se demander ce que vaut sa méthode Espere et si ce n'est pas simplement un charlatan, il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas, ou alors à moitié, vu que cette méthode m'est surtout apparue comme une excellente méthode de manipulation d'autrui.

Cette dame m'a contactée car elle avait porté plainte contre lui en 2016 et la procédure était stoppée "par manque de preuve". Elle me demandait mon témoignage. 
J'avoue, j'ai eu peur. J'avais pas envie de me replonger dans ces souvenirs, j'avais rayé Salomé de ma tête juste après avoir écrit "Sage Pervers cherche ingénue", que vous trouverez sur ce blog si vous cherchez un peu... J'étais pas prête. Je lui ai cependant raconté ma propre histoire dans un mail que je vais vous livrer ci-dessous, tel que je l'ai écrit à l'époque. 
Elle m'a recontactée la semaine avant le 14 décembre 2020 (date de première édition de ce post), toujours pour la même raison. 
Aujourd'hui, je n'ai plus peur. 

Rien de ce qui est écrit ci-dessous n'est diffamatoire, car c'est ma vérité. C'est ce que j'ai vécu quand je suis allée chez lui. Oui, j'ai eu cet "honneur". Que vous êtes bien heureuse de n'avoir pas connu, j'en suis sûre...
La seule chose que M. Salomé ait jamais soigné, c'est son ego démesuré. Et il soi_niait largement la parole de l'autre.

J'ai appris hier dans un éclat de rire (pardon à ses proches) que depuis 2014, il a perdu l'usage de la parole par laquelle il a fait tant de mal. Rien que pour cela je te remercie, amie anonyme, car je ne le savais pas...


Or donc, voilà le contenu de ce mail, tel qu'écrit il y a 2 ans : 

"Bonsoir M., 
Tout cela restera confidentiel (Mais j'en parlerai sans doute à mon mari, qui est au courant de tout déjà,( je lui en ai parlé presque dans la foulée à l'époque, le lendemain si je me souviens bien, tellement je me sentais mal, dieu merci il a toujours été à mes côtés), hein, pour m'éclaircir les idées, car ton histoire me met en rogne...). Après je ne sais pas qui tu es réellement, tu restes anonyme, même ici, hein. 
Pour moi c'était quand j'avais 37 ou 38 ans, par là.  J'en ai 53 aujourd'hui. Ce sale type qui, j'en suis sure, a un compte à régler avec les femmes, il ne les aime pas du tout, contrairement à ce qu'il prétend, sévit depuis bien trop longtemps. Je ne comprends pas qu'il soit toujours en liberté. C'est pour ça que j'en parle dans mes avis sur ses livres un peu partout, sur Babelio, sur Sens Critique, j'en ai assez de l'omerta sur ses agissements. Et puis ce n'est pas de la diffamation puisque c'est l'entière vérité vraie. 

Ce qui est épouvantable pour toi, c'est qu'il ait été ton "psy". En fait j'ai eu la chance de n'être sous l'emprise que d'une de ses racoleuses en étant loin (dans le pays basque). J'ai cru moi aussi trouver la méthode miracle avec cette méthode espère. Je voulais moi aussi (je pense que c'est ça que tu veux me dire) devenir une animatrice de sa méthode Espère. Donc en plus d'avoir des séances de symbolisation et écrits avec elle, on a en plus été un groupe de nanas à être formées. Mais c'est là que ça a commencé à partir en sucette. Quand j’ai commencé avec elle ça faisait 6 ans que j’étais en dépression (depuis la naissance de ma fille à 30 ans). J’ai différé tant et plus jusqu’à faire des crises de panique. Là je me suis dit que si ça m’arrivait au volant j’allais nous tuer tous les trois (mes deux enfants et moi) et j’ai décidé de trouver quelqu’un pour m’aider. Hélas j’ai commencé par « la méthode Espere ». Snif.

Après 6 mois de "thérapie" avec elle (en fait ils ne suivent aucune formation psy, ce sont des incapables à ce niveau là, par contre en manipulation mentale ils sont au top), j'étais tombée sur le livre "les manipulateurs sont parmi nous" d'I. Nazare Aga. Et je sentais bien qu'il y avait tant de vrai dans ce livre. Mais ma "formatrice" ne voulait pas en entendre parler. Avec leur manie de dire que ce qu'on ressent nous appartient et que les autres n'y sont pour rien (ce qui est absolument FAUX !), ils te retournent toujours la culpabilité de tout. C'est complètement dingue quand on y pense. 
J'ai croisé Salomé une fois très rapidement la première année, il avait une autre des filles dans le collimateur cette année-là et je pense qu'elle aussi y est passée. Mais consentante, par contre. 

Ce n'est qu'en cours de "formation" (donc un an ou un an et demi après que j’ai commencé, je crois) qu'on a eu le gros "raout" à Lyon (il me semble. mes souvenirs sont assez flous, j'avoue que j'ai effacé tout ça après). Mes relations avec le groupe de formation devenaient de plus en plus compliquées parce que je remettais en question beaucoup trop de choses vis à vis de la "maîtresse", lol. Je la voyais manipuler sa famille, ses enfants, je la voyais toujours ramener tout à elle et à son bien-être en marchant sur ses plus proches, ça me choquait. J'étais de plus en plus critique. Sauf que je pensais que c'était elle le problème. Qu'elle utilisait la méthode Salomé à son avantage. à l'époque à aucun moment je n'ai pensé que le créateur lui-même de la méthode était un salopard manipulateur de la pire espèce. 

En discutant après avec une jeune fille assez lucide du groupe, je me suis rendu compte que pendant la grande réunion du week- end on avait tous été manipulés. C'était des séries de témoignages et de louanges envers le gourou.  Le truc qui m'a le plus choqué dans ce week-end, c'est d'entendre un couple de parents d'un enfant qui s'était suicidé se dédouaner complètement du mal-être de leur gosse; dire que c'était sa décision et qu'ils n’étaient pas responsables ni coupables. Alors oui, peut-être, mais en attendant j'ai appris depuis en 8 ans d'une VRAIE psychothérapie que les parents sont toujours responsable de la "couleur" de la relation avec leur enfant. Et que mon instinct était juste à l'époque, sauf que je manquais tellement de confiance en moi que je n'écoutais jamais mon ressenti, merci maman manip. 

Après pendant ce week-end, alors que je croyais trouver des gens avec qui je serais en phase, des amis, ma salope de formatrice m'a foutue à genoux en me battant froid, en me mettant à l'écart de tout le reste du groupe, j'étais seule à Lyon, j'appelais mon mari le soir pour pleurer pendant une heure au téléphone tellement j'étais mal. Et comme par hasard c'est là que Salomé m'a invitée à passer chez lui. Mais deux mois plus tard… Je me disais que selon comment se passerait cet entretien, je continuerai la méthode Espere ou pas.

Donc quand j’ai débarqué chez lui, c’est mon mari qui m’a déposée devant, et on était avec nos enfants, il devait venir me chercher à 15H (Salomé m’avait dit au téléphone le matin qu’il ne m’attendait pas et qu’il pouvait juste me voir entre 12 et 15H). Je suis entrée seule. De suite j’ai senti le blême. Un mec qui écrit des livres sur les relations humaines et qui vit seul avec le gardien de sa baraque ?!!! OO. Je m’attendais à tomber sur une famille, en fait… Raté. Ça déjà ça m’a fait tilt.

C’était deux mois après mon gros coup de déprime, j’allais mieux dans ma tête, même si j’étais encore fragile. Par contre je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi retors, aussi pervers et aussi manipulateur que ma formatrice. Je suis tombée d’assez haut, j’avoue. Déjà il ne se souvenait pas m’avoir dit de venir. Il m’a servi un repas de merde de poisson surgelé findus, c’était beurk !  Je ne sais plus trop le déroulement exact mais il a vainement tenté de coucher avec moi. Sauf qu’il n’y est pas arrivé. Il m’a juste tripoté les seins à un moment, et j’étais si choquée que je n’ai rien fait. Ce qui est dommage parce qu’en fait, j’étais plus grande et plus baraquée que lui, je lui aurais foutu une mandale je l’aurais allongé pour le compte, après j’ai regretté de pas l’avoir fait.

Il m’a quand même à peu près tout sorti sur ma sexualité, hein. Que j’étais frigide, que j’étais prude, que j’étais tout et n’importe quoi, que je devrais essayer de coucher avec une femme, mais franchement N’IMPORTE QUOI ! Et moi tout ce que je lui ai dit à longueur de temps,  c’est « non, je suis amoureuse de mon mari et je veux juste savoir si je continue dans la méthode Espère ou pas ». Après j’étais pas claire, dans un brouillard terrible, sous le choc, donc je vois à peu près de quoi tu parles, je me suis juste accrochée à mon amour pour mon mari et mes enfants, c’est ça qui m’a sauvée, en fait... Il a fini par me foutre à la porte vers 14H avec un livre et une vidéo (que je lui ai renvoyés plus tard, en lui écrivant un mot dedans où je lui re-expédiais toute la merde qu’il m’avait déposée dessus, méthode Espère dans ta gueule de connard. J’ai jamais eu de réponse… ).
je suis sortie de là complètement mal, mais pas dévastée. Pas comme toi. Je ne peux que te dire que je comprends ton état.
Sur le coup, on est complètement retournée, sens dessus dessous, on ne comprend plus rien.

Il m’a fallu, bien après, tout analyser et tout reprendre de ce qu’il m’avait dit pour arriver à comprendre comment il avait retourné et utilisé sa science des mots pour me manipuler et tenter de m’amener très exactement là où il voulait LUI sans tenir aucun compte de ce que moi je voulais, ce qui va à l’inverse total de ce qu’il prêche. Il ne communique pas, il manipule, il impose, il circonscrit et il assomme de mots. C’est une pourriture faite homme qui, comme je t’ai dit, j’en suis persuadée, a un gros compte à régler avec les femmes en général, et sans doute sa maman en particulier...
Enfin j’ai tout laissé tomber la méthode Espère. Notamment ma formatrice, je l’ai absolument sciée parce qu’à la séance de formation suivante, j’y suis allée, je l’ai regardée bien en face en lui disant que j’arrêtais tout et que je la remerciais beaucoup parce que j’avais beaucoup appris. Et effectivement c’est avec elle que j’ai appris à reconnaitre un manipulateur. Tu ne me croiras peut-être pas, mais physiquement elle ressemblait à ma mère. Il m’aura fallu 3 lectures du livre « les manipulateurs sont parmi nous » pour arriver enfin à intégrer que ma mère en était une, qu’il m’avait fallu le revivre pendant deux ans une fois adulte pour comprendre comment s’était bâtie toute mon enfance. Ça a été le début de ma « vraie » thérapie. Je ne sais pas quoi te dire de plus."


Maman, si tu lis ceci : sache que je n'ai plus rien contre toi et que tout ce qu'il s'est passé est passé et terminé. Je t'aime. C'était mon chemin de vie. Je dois solder le reste, maintenant, et remettre les choses à leur vraie place.

Edit de mars 21 : une plainte, donc, est en cours. "en attente par manque de preuve" pour l'instant. Il serait bon que les victimes qui passent par ici (il doit bien y en avoir vu que cette page est la plus vue sur mon blog ces derniers temps) pensent à témoigner officiellement, histoire que la justice puisse faire son oeuvre si ce n'est de réparation (vu les circonstances), au moins de la reconnaissance de ce que vous avez subi. 
Edit 2 (10/07/21): Je republie cet article pour le faire remonter, à l'heure où M. Salomé se permet de continuer à sévir là où il serait temps qu'il se prépare à faire face à ce qu'il a fait, car ici ou ailleurs, il faudra bien qu'il assume ses actes...
Et alors que je songeais à tout ce que ce type a fait par derrière, et au visage qu'il donne à voir, il m'est revenu d'un coup cette nuit qu'en fait, chez lui, à l'éopque, il avait une pièce spéciale pour "coucher", avec un matelas par terre et qu'il m'avait fait allonger dessus contre lui... Je l'avais oublié, ça, aussi. ça m'est revenu là alors que la peur m'avait fait "effacer" ce post de mon blog. Comme par hasard. ça m'a décidé à le reposter, et à le remettre en tête d'affiche. Non mais...

Posté par Tatooa à 10:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 juin 2021

Danser le rêve.

Si vous ne le connaissez pas, je vous le conseille. 
Ce livre parle à mon âme et décrit une bonne partie de ce que je vis depuis un an dans le domaine de la conscience élargie, du non-explicable, non conceptualisable et non descriptible.
Comme je suis un bébé dans ce domaine et que j'arrive pas à mettre les bons mots dessus, je ne peux poster ici. 
Jamie Sams, "maître" dans son domaine, l'a fait. 

Merci Jamie, toi qui es partie "ailleurs" il y a peu. 

danser le reve

Posté par Tatooa à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mai 2021

Silence

Silence. 

Silence. 

Silence. 

Ouvrir les yeux. 

OUVRIR LES YEUX.

Sentir la terre.

SENTIR LA TERRE.

Entendre le monde. 

ENTENDRE LE MONDE.

Déconceptualiser pour mieux percevoir. 
Abandonner la pensée pour mieux voir. 

Posté par Tatooa à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2021

En mémoire...

Un an que tu es partie. 
En pleine pandémie. 
Seule, avec juste ton mari. 

Seul, lui aussi. 

Et même si la vie me sourit, 

J'ai du mal, aujourd'hui. 

Ma seconde mère, 
mon ange, ma douceur,

Les regrets d'avoir prévu un voyage "trop tard" (foutu virus)
Pour venir te voir,

me bouffent, aujourd'hui. 

Je ne suis pas ma tristesse.
Mais aujourd'hui, elle a tout envahi. 

téléchargement







Posté par Tatooa à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2021

Valeur

Nous vivons dans une société où les gens se mesurent à la valeur de ce qu'ils possèdent.

C'est moi qui donne leur valeur aux choses que je possède. 
Et non l'inverse. 


Que la paix soit avec vous. 

Posté par Tatooa à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2021

La magie ?

"On peut enseigner la voie qui mène au chaos, mais on ne peut pas enseigner la magie.
On ne peut que se taire à son propos, ce qui semble être la meilleure façon de l'enseigner.
C'est là une vision des choses déconcertantes, mais la magie est ainsi."
C.G. Jung, Le Livre Rouge.


Ma réflexion : la magie, c'est de m'arrêter de lire ce livre pendant des mois. Pour le reprendre alors même que je vis ce dont il parle, et qui contient des réponses à mes propres questions. 
La magie, c'est poursuivre de mouvement "d'arrêt de conceptualisation" pour juste vivre et ressentir certaines choses.

La conceptualisation viendra plus tard. Si elle vient.
Et si elle ne vient pas, pas grave...

Plus tard, Jung appellera ceci la "synchronicité", histoire que ça passe mieux auprès des foules sceptiques... 

Posté par Tatooa à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2021

Color the sky !

Plusieurs fois j'ai eu comme chanson du matin cette chanson : 

Alors j'ai repris mes pinceaux...

Voilà mon oeuvre d'hier :

Galaxie 2

 

 

Posté par Tatooa à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mars 2021

Ras le bol des injonctions...

Ras le bol des injonctions. De toutes les injonctions...
F. Lopvet comme les autres "nie" une partie de la réalité en disant qu'on n'a pas à évoluer mais juste à accepter ce qu'on est. Oui, il a raison sur ce point. Mais il m'est venu hier qu'en fait, le cheminement est l'autre face de la pièce "tout est déjà là". 
Le nier comme le fait F. Lopvet ou comme je l'ai fait cette semaine, c'est être autant à côté de la plaque que de croire qu'il n'y a "que le chemin" et pas de but. Comme le coup du "lâchez la cohérence". Oula, tout doux Maurice, c'est pas parce qu'on est dans le domaine de la spiritualité qu'on doit arrêter d'avoir les pieds sur terre. Je comprends ce qu'il veut dire, mais dire ça à tout le monde comme il le fait, c'est ouvrir la voie à des dérives potentiellement dangereuses chez ses ouailles, voire les amener tout droit à l'hopital psychiatrique...

Peut-être que lui peut lâcher la cohérence, mais cela n'est valable que pour lui-même, et après son propre cheminement, car quoi qu'il en dise, ce monsieur, il n'était pas comme il est maintenant il y a 20 ans, donc, si, il a bien "cheminé" et "évolué" lui aussi...
Quant à dire que ce sur quoi on a travaillé on ne s'en souvient plus, ça c'est carrément faux. Et d'ici je vois les mecs qui vont tourner en rond en se disant "si je m'en rappelle c'est que j'ai pas assez travaillé dessus".
Et dire tout ça aux gens alors que ça ne concerne que lui et l'endroit où il est maintenant, c'est une sorte de manipulation qui fait son fond de commerce, à lui aussi... 

Vu que je n'arrête pas de tourner autour de ça, manipulation, abus de confiance, abus de pouvoir, abus tout court, marchands du temple et autres escroqueries, c'est sans doute que j'ai à beaucoup travailler dessus (et tous leurs contraires et les croyances que j'ai sur moi-même), parce que sur ça aussi il a raison, lol. C'est tout le problème des ces gens qui entremêlent habilement vérités et mensonges (pas forcément "voulus", d'ailleurs. Juste ce sont des choses qui ne concernent que soi et dans lesquelles on n'a pas à embarquer quelques milliers de personnes), on ne sait plus trop ce qu'il en est au bout du compte.
Tout ça manque d'équilibre, de "voie du milieu", et me paraît dangereux. (ça l'est peut-être pour moi, et rien que ça, d'ailleurs). 

Mais soyez sûrs qu'une fois que j'aurais travaillé et résolu tout cela, je n'oublierai rien. Ce ne sera tout simplement plus du tout douloureux. Comme beaucoup d'autres choses sur lesquelles j'ai travaillé mes propres énergies sans demander à personne de le faire pour moi. Croire et dire qu'on "oublie" c'est quand même totalement hors sujet. C'est pas le but puisque le but c'est de tout intégrer, au contraire... Ou alors il s'exprime mal. Possible aussi... 

Et tout cela est compliqué à conceptualiser parce qu'unifier les contraires, c'est quasiment impossible à mettre en mots, une fois de plus.

Donc, j'en ai marre des injonctions. Voilà !
Et même des miennes ! 

Alors je lâche tout.

Plouf !

P'tit bouchon de liège... 

Ou ballon rempli d'hélium... 

Mdr !

ball-3371541_640

 

Posté par Tatooa à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mars 2021

Anecdote sur l'ange gardien.

En écoutant un podcast, il m'est revenu qu'un jour, adolescente, nageant fort loin de la plage (à 200 mètres environ), j'ai été prise d'une double crampe dans les deux jambes. J'avais beau crier, personne ne m'entendait.
Personne ne s'inquiétait pour moi car j'étais une excellente nageuse et j'avais l'habitude de passer des heures dans l'eau. Cela a été la seule et unique fois où une telle chose m'est arrivée.
J'étais là, je paniquais, je pleurais, parce que les bateaux, les windsurfers ne m'entendaient pas. Le moindre mouvement de jambes m'arrachait un cri de souffrance. Tétanisées. 

Et alors, un grand calme m'a envahie et j'ai commencé à nager, doucement,
à la seule force de mes bras jusqu'à la plage, en m'aidant des vagues.
Ma mère et ma tante qui discutaient n'ont compris qu'il se passait quelque chose que quand je me suis traînée sur la plage parce que mes jambes étaient tellement tétanisées que je ne pouvais plus marcher... En fait, j'aurais pu appeler plus tôt, mais j'étais en mode automatique et j'ai nagé jusqu'à toucher la plage...
Ce n'est que là que la souffrance et la fatigue et la peur ont ressurgi d'un coup. 

Parfois, quelque chose en nous "prend les commandes" pour nous sauver. 
Quel que soit le nom qu'on lui donne, il nous sauve la vie quand ce n'est pas encore notre heure. 

Que la paix soit en vous et avec vous tous. ❤

Posté par Tatooa à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2021

La violence du "Je sais pour toi" !

En ce bas monde, la violence qu'on fait subir aux autres au prétexte "qu'on sait pour eux mieux qu'eux" est inouïe. (et comme je suis humaine, j'y suis passée, autant d'un côté que de l'autre...)

Et ce, dans tous les pays, dans tous les domaines et à tous les âges : pour nos enfants, pour nos personnes âgées, pour nos malades. Pour les religions, ce qu'on doit manger, comment on doit s'habiller, comment on doit penser, ce qu'on doit voter, ce qu'on doit faire ou ne pas faire pour être "socialement correct", etc etc etc... Les réseaux sociaux sont passés maître dans la transmission de cette bonne conscience superficielle et vaine.

Et si on regarde bien, la plupart des ces violences qu'on fait subir aux autres sont inconscientes, et partent même d'un "bon sentiment" (pas toujours mais la plupart du temps). Comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions... Il faut se méfier de son propre ego, car en voulant faire le bien, il fait souvent du mal. Parce que l'ego, même s'il n'en a pas l'air à ce moment-là, est tourné sur lui-même et ce qui lui fait du bien à lui. C'est à lui qu'il fait du bien en "donnant des conseils, avis, directives", souvent non sollicités, aux autres là où lui-même est totalement aveugle à son propre comportement, et sur ce qui lui arrive...
Il parle trop où il devrait se taire (pour se défaire de son propre malaise face à la souffrance de l'autre), et si on est un peu attentif, on s'en rend compte assez facilement. Car l'autre, souvent, ne demande que notre présence chaleureuse et ouverte. Et c'est TOUT ! 

En attendant c'est toujours d'une violence inouïe, même si c'est inconscient (comme la plupart des violences qu'on subit enfant, aussi, d'ailleurs).

Dans ce domaine, les pires "violents" qu'on voit émerger depuis plusieurs dizaines d'années, ce sont les pseudo-gourous occidentaux, soit-disant "éveillés spirituellement", que j'appelle les "grand-sachant"... Ils seraient "la compassion même" et auraient toutes les réponses pour vous ! A ce qu'ils prétendent...
Laissez-moi rigoler doucement. 
Je pouffe...

Car, je vous l'ai déjà dit, le premier commandement de tout cheminement spirituel est à mon sens de savoir qu'on ne sait rien.

De quel droit et par quel miracle, "swami machin" ou "truc langue de serpent", parce qu'ils ont vécu un éveil, un apprentissage chamane ou je ne sais quoi d'autre, pourraient-ils prétendre savoir pour vous ce qui est bon pour vous, puisque, par principe, dans le domaine de la spiritualité, chacun est unique et chaque chemin différent ?

Chercher le sens de nos vies, de nos symptomes, de nos malaises, nous appartient. On peut être accompagné, ça oui. Mais personne ne détient nos réponses à notre place. Et trouver ses propres réponses demande du travail personnel. 
A chaque fois que vous essaierez de passer sur des chemins tous tracés par d'autres, vous vous planterez. Aussi sûr que 2 et 2 font 4. Quoi que... 
Mdr ! (je ne suis même pas sûre de ça). 

Les bouquins sur le symbolisme des maladies, ça aussi c'est violent et ça induit en erreur, si on les prend pour "paroles d'évangile". Comme si on était tous pareils. Ben non... Cela peut juste donner des pistes, mais si ça ne nous parle pas, bah c'est que ce n'est pas ça et qu'il faut chercher ce qui nous parle.

Tous ces gens qui disent aux autres ce qu'ils ont à faire, à ressentir, ce que leur disent leurs symptômes, "quelle est la vérité" sur n'importe quel sujet, c'est juste l'ego qui parle, même pour celui qui croit "aider" en faisant ça.
Il y a même des gens qu'on pourrait croire plus "éveillés" que d'autres et qui sont tombés là-dedans. Après ma déconvenue avec Salomé (lui c'était une mauvaise personne, pire qu'un "grand sachant", je vous renvoie à mes posts du 14 décembre 2020 et celui publié initialement le 08/03/21, et que j'ai reposté au 10 juillet 2021), je suis allée voir B. Montaut, car j'aime G. Mallasz, et c'était celui qu'elle avait "choisi" pour lui succéder.
A l'époque (il a peut-être changé depuis 13 ans), Je suis tombée sur un gars qui donnait SES réponses aux questions des gens, un "grand sachant", donc, mais ce n'était pas méchant, de ça je suis sûre. Juste, ça ne m'a pas plu du tout, ce n'est pas ce que faisait Gitta, et certainement pas ce que j'étais venue chercher. Je n'ai pas fini le week-end et je suis repartie confiante en ma propre "étoile". Et le rêve que j'ai fait en suivant m'a confirmé ce ressenti...

Être centré permet en général d'éviter de tomber entre les griffes de ces faux prophètes, mais le hic c'est qu'on est en position ultra fragilisée quand on apprend qu'on est atteint d'une maladie grave ou en dépression, ou en processus de transformation quel qu'il soit. En plein "doute", on est donc vulnérables aux personnes qui aiment avoir de l'emprise sur les autres.
Et la seule solution est de cultiver la confiance en soi, en ce qu'on ressent, en ses propres ressources, et appuis et guides intérieurs. (Je vous raconterai un de ces jours comment j'ai évité que l'hypo-thyroïdie détectée début décembre 2020 s'installe.)  

Dans tous les cas, il vaut mieux prendre un psy pour être accompagné, que suivre un "grand sachant". Au moins un psy (un bon, évidemment, il y en a de mauvais, mais moins que de mauvais gourous, j'ai l'impression) ne prétendra jamais détenir vos réponses à votre place, et s'il le fait, vous saurez qu'il n'est pas bon.
Ce qui est moins évident avec un gourou...  

Edit du 19 mars : C'est curieux, d'ailleurs que tous ces "gourous" aient les réponses à vos questions, non ? Vous trouvez pas ça trop facile ? Moi je trouve ça fascinant... Même des types qui ont l'air bien, ils tombent dans ce truc-là. 
Jusqu'à quel point c'est sain, j'en sais rien, parce que je sais que je sais pas. Mais j'ai un doute... 
Comme par hasard je viens de retomber sur un type comme ça sur youtube. Il dit des trucs biens, qui me parlent, hein, là n'est pas la question. Mais POURQUOI donne-t-il SES réponses aux gens qui lui posent des questions sur LEURS blocages au prétexte qu'il serait "clairvoyant" ? Quel est le but ? Et que "je travaille sur ton énergie", et patati et patata...
Et après il dit "surtout ne m'admirez pas, soyez pas fan, c'est le pire des poisons." Mais tin, mec, tu fais tout pour qu'ils soient dépendants de toi, en fait, et après tu dis ça ?
Si j'applique son principe, c'est que je serais moi-même à devoir travailler sur quelque chose que j'évoque ici, dans tous mes derniers posts (ayé je sais de quoi il s'agit, lol). C'est très intéressant comme concept.
Mais putain, voilà, j'aime bien ce qu'il dit, ça me fait réfléchir. Mais ce qu'il fait me dérange. Beaucoup. Une fois de plus...
Potopom...

Que la paix soit en vous et avec vous tous. ❤

13 mars 2021

Vegans, vegétariens, carnivores, etc...

Polémique, altercations, injonctions et insultes fleuries, diverses et variées... 
Que n'a-t-on pas lu entre végétariens et omnivores, vegans et végétariens, vegans et omnivores.

J'ai envie de dire : ce n'est pas tant ce que nous mangeons, qui est important, que comment nous le mangeons. 

Tout est énergie de vie, sur cette terre. Même les carottes. Même les cailloux.

Ce n'est pas tant ce que vous mangez, qui est important, que le respect dans lequel vous le mangez, et la conscience qu'en l'absorbant, vous transformez son énergie en votre énergie.

Certains yogis qui ont ultra-conscience de l'énergie qui est à l'origine de tout n'ont même plus besoin de manger. Ils se nourrissent de "l'énergie" du Qi, du Prana... 

Ce qui est important n'est pas tant ce que vous mangez, que l'énergie que vous en retirez par la conscience de ce que vous faites en mangeant, dans l'instant présent.

Dis-moi comment tu manges, et je te dirai "si tu te nourris bien".

Par contre, effectivement, est importante également la façon dont nous tuons ce que nous devons manger... Et là, oui, je rejoins ceux qui dénoncent les abattoirs. Ceci dit, j'ai pas souvenir que mon agriculteur de grand-père ait été très respectueux du cochon qu'il sacrifiait chaque année quand il avait sa propriété, j'ai lontemps été traumatisée par leurs cris presque humains, et pourtant dieu sait que j'étais petite quand j'ai été témoin (auditif) de la scène... 

Bref, je ne suis pas sûre qu'un petit exploitant "tuera" mieux ses animaux qu'un gros abattoir. Tout juste les bêtes éviteront le stress du transport. Si l'intention n'est pas à la gratitude et au remerciement intérieur pour le sacrifice, alors, le résultat sera le même... 
On devrait prendre exemple sur les Inuits et tous les peuples premiers. C'est à dire tuer ce dont nous avons besoin pour nous nourrir dans le plus grand respect... Il y a hélas longtemps qu'en Occident, on a perdu ce respect de la Vie. On ne respecte déjà pas son voisin, alors respecter un animal, réellement, pensez-donc. (oui, je dis ça pour vous, les vegans qui insultez les omnivores, et pour vous, les omnivores, qui insultez les végétariens, etc...). 
Le vrai respect, il y a belle lurette qu'on ne sait plus ce que c'est, dans nos contrées soit disant civilisées.

Et pour finir, sachez qu'il est toujours possible de purifier (et donc réharmoniser l'énergie) après coup une viande ou un légume "mal récolté", simplement en effectuant son nettoyage et son cuisinage dans le plus grand respect et la plus grande conscience du sacrifice qui est fait pour nous.

Que la paix soit en vous et avec vous tous. ❤

Posté par Tatooa à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,