Plumes et Dragons

01 juillet 2014

Ma tête depuis 15 Jours...

10370436_770310499688577_7689592622224966505_n

 

ça fait cet effet-là, une famille de fous ! 

Posté par Tatooa à 13:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 juin 2014

Groumpf...

Une enfant présente divers symptômes depuis toute petite. Vers 3/4 ans (je ne sais plus exactement), pendant plusieurs mois, souci pour aller à la selle (elle ne veut pas, dit que ça lui fait mal, se retient pendant des semaines entières). Bras cassé 3 fois avant ses 6 ans. Enurésie jusqu'à presque 8 ans. Difficultés d'apprentissage, hyperactivité.
L'énurésie s'arrêtant, elle commence à faire de la trichotillomanie (elle s'arrache les cheveux), en quelques mois elle a des plaques de cuir chevelu sans cheveux, aujourd'hui, alors qu'il n'y avait rien en Février quand nous l'avons vue.

Même mes parents, qui sont pourtant pas des foudres de guerre en matière d'observation de souffrance des enfants, s'inquiètent, maintenant.

Cette enfant, c'est ma nièce, fille aînée de mon frère.

Il y a 3 ans déjà, j'ai tenté d'alerter mon frère sur les souffrances de sa fille. Je me suis fait engueuler et renvoyer dans mes 22, au prétexte que je "n'y suis pas et ne vois rien". 

Je viens de renvoyer un mail incendiaire à mon frère en lui demandant s'il attend une tentative de suicide de sa fille pour enfin ouvrir ses putains d'yeux de lâche aveugle et sourd. 

Tout en sachant qu'il ne fera rien à part être juste en colère contre moi. J'ai une famille de tarés sans coeur ni empathie, prêts à sacrifier leurs enfants sur l'autel de leur petit confort, à se demander même si ça leur fait pas plaisir de voir leurs gamins souffrir, vu qu'aucun des symptomes que j'ai cités précédemment ne les a amenés à consulter pour la gamine... Si mes parents, de façon assez inattendue, semblent changer un peu et ouvrir les yeux (tard mais bon, et ils se tournent vers moi ??? oO mais bon aussi...), mon frère, lui, est totalement perdu pour la cause des enfants. Mais que faire ? 

Je me sens impuissante, je le suis, en fait, et ils me désespèrent. Mes parents ne peuvent pas faire grand chose non plus, je pense, au risque de ne plus jamais voir la petite, et ça ce n'est pas envisageable, puisque finalement ils sont les seuls à l'aimer sans condition, et cela il faut que ça reste comme c'est.

Un ami psy s'étonne que personne ne signale le cas. Mais la seule chose visible, maintenant, ce sont les cheveux. Jusque là, les symptomes n'étaient connus que de la "famille" proche. Dont une tante soit disant psy. Mais non, personne ne signale le cas. Rogne et désespoir en ce qui me concerne...

En attendant demain et mon appel au 119 (ouai, j'ai pas osé ya 3 ans, mais là, c'est décidé), je me saoule et je pleure. Ya des jours où c'est nécessaire...

 

Posté par Tatooa à 14:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 avril 2014

Il semblerait que les livres que je lis

depuis quelques temps contiennent tous des citations relatives au "mal" qui suivrait l'être humain à la trace.
De tellement plus près que la tendresse, l'amour, la loyauté, la fidélité, l'honnêteté...

C'est quand même navrant comme constat.

Heureusement qu'il y a quelques exceptions !

 

Posté par Tatooa à 10:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 avril 2014

Even dead things feel your love

even_d10

Auteur : Mathieu Guibé.

Résumé :
Au terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d’une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu’au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d’une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m’éloignant toujours un peu plus de ce que j’ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s’effacent, nous délestant ainsi d’un bagage bien lourd vers l’au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu’il s’agit là d’une délivrance qui m’est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel.

L’amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur.


Edition : Chat Noir
Date de parution : mars 2013
Prix : 19,90 €

Mon avis : 

Ce livre est un gros coup de cœur pour moi, malgré quelques petits défauts...
Pour tous ceux qui ont lu "la nuit des temps", sachant que c'est mon livre préféré depuis 35 ans, je pense que ce ne sera pas une surprise. Je vais m'expliquer pour les autres, donc.

Le hic c'est que je vais devoir spoiler, donc ceux qui veulent lire ce livre, tant pis, contentez-vous de ça : c'est un EXCELLENTISSIME bouquin noir et romantique : gothique à mort, donc...  

N'allez donc pas plus loin si vous comptez lire ce livre. Vous risquez d'apprendre ce que vous ne voulez pas savoir, bien que j'ai tenté quand même de rester assez floue.

Pour moi ce livre est très proche de "la nuit des temps" par deux aspects : l'histoire d'amour éternelle, intemporelle, même. Et le style est très poétique, avec une ciselure des phrases, une vraie dentelle, un léger humour noir qui arrive à faire rire par moments, le top du top.

Je suis une incorrigible romantique mais je suis vraiment très exigeante de ce côté-là, et c'est pourquoi je ne supporte pas la plupart des bouquins dans ce genre. J'en trouve souvent les héros  stupides, malheureusement... Je n'aime pas le "sirop" non plus. Bref, entre trop et pas assez je ne trouve que très rarement mon bonheur en ce domaine.

Ici, c'est juste parfait. Le côté monstrueux de Josiah contrebalance sans peine la beauté de l'amour entre lui et Abigale, son caractère ombrageux, torturé en fait un héros difficile à apprécier, et pourtant, voilà qu'on se prend à partager ses tourments.

J'ai beaucoup aimé les questionnements sur la vie, la mort, l'insensibilité, l'amour inconditionnel, l'après-vie, etc. J'ai également apprécié le revirement de Burroughs, après sa transformation. Le petit défaut à ce sujet, j'ai trouvé que ça aurait pu être poussé "plus loin", ainsi que l'aspect psychologique de l'amour entre Abigale et Josiah. Enfin du côté de Josiah c'est bon, mais du côté d'Abigale on est un peu plus dans le flou. Les épilogues avec ses points de vue m'ont laissé un goût de "trop peu". Mais ce sont vraiment de tous petits défauts, hein...

Enfin en gros je l'ai dévoré trop vite, ce bouquin, je suis en état de manque, un peu...
Enfin un roman qui me réconcilie avec les histoires d'amour !

 

09 avril 2014

Et sbam !

Mon homme s'est fait shooter par un connard sur le circuit de Nogaro il y a dix jours...

Sisi, un vrai connard qui a tenté un dépassement qui ne passait pas, dangereux, qui a envoyé mon homme à l'hosto, avec traumatisme crânien (fracture de la tempe, fracture du rocher), deux côtes et la clavicule cassées.

Connard qui en plus n'est jamais venu prendre de ses nouvelles. Il serait mort ça aurait été pareil.

Alors je voulais dire à ce motard irresponsable : t'as même pas un neurone de valide, et en plus t'as pas de couilles. Être trop lâche pour venir t'excuser et prendre des nouvelles d'un mec réglo, qui roule propre, et que t'as envoyé dans le décor, c'est moche, pauvre type.
T'as beau faire le kéké et te prendre pour Valentino Rossi, t'as pas de couilles et t'es qu'un pauvre branque, tu maîtrises que dalle. 

Oggy est tout cassé, mais vivant, heureusement. T'as du bol que ce soit le cas, pourriture sur roues. J'espère que tu te prendras un retour de karma du feu de dieu... 

 

Posté par Tatooa à 14:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


23 janvier 2014

Livres : Série Ravens, de James Barclay.

Ravens, tome 1 : Aubemort

les-chroniques-des-ravens,-tome-1---aubemort-1289292-250-400

Ravens, avec moi !!!

J'ai adoré, c'est un nouveau coup de cœur.  

Et ce malgré des débuts effectivement très difficiles. Pendant les 100 premières pages, entre la complexité des relations entre collèges, nobles, association marchande, la multiplication des personnages, j'étais paumée ! Ajouté à ça la mort de plein de personnages a priori principaux, et j'étais dégoûtée. Ajouté à ça l'impression d'être dans un jeu de rôle (Wow pour ne pas le citer), avec le mana, les noms de sorts un peu risibles, et ça faisait beaucoup. J'ai failli lâcher en route, moi aussi, j'avoue.

Quelle ERREUR c'eût été ! J'ai fini par à peu près arriver à remettre tout le monde à sa place, à force. Finalement les explications sur la magie, au fil des pages, deviennent intéressantes (j'ai compris que l'union de deux mages donnaient des enfants aux pouvoirs plus importants).

C'est vraiment bien écrit et bien traduit. Les scènes sont visuelles et vivantes, on s'y croirait !

Les personnages évoluent (forcément, ceux qui restent vivants se posent pas mal de questions avec tous ces morts). C'est bourrin et bourré d'action, certes, mais j'ai trouvé que les personnages étaient finement décrits selon leurs personnalités.
Prenons Denser : voilà un personnage qui apparaît fort antipathique au début. Au fur et à mesure que le livre avance, on en apprend bien plus sur lui, sa relation à son familier, et j'ai trouvé tout à fait logique sa façon d'en dévoiler le moins possible aux Ravens au départ, pour finalement leur dire petit à petit le fin mot de l'histoire d'Aubemort. D'antipathique au possible (et terrifiant son familier), voilà qu'au fil des pages, il devient plus abordable, plus sympathique et plus "moral" que bien de ses acolytes Xetesk.

Les personnages secondaires donnent pour la plupart envie de leur donner des claques tellement ils sont bêtes et de courte vue, donc il est vrai que c'est un peu caricatural. Il y a les méchants méchants, les très bons, et les imbéciles.
Il n'empêche que ça fonctionne de façon impeccable.

A partir de la page 500, je n'ai plus pu le lâcher. La bataille ÉPIQUE et époustouflante de la fin m'a carrément soufflée. J'étais avec eux, j'y étais je vous dis !, avec mon épée (oui, je suis plus guerrier "je fonce dans le tas" que mage, dans wow, arf !). Je n'aurais pas du la lire hier soir parce qu'il m'a fallu une bonne heure et demi pour arriver à sortir du livre et m'endormir, mais je ne pouvais pas lâcher, je ne POUVAIS PAS !

Ravens, avec moi !!!

Un coup de cœur malgré mes difficultés au début. La fin rattrape tout.

Posté par Tatooa à 09:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2013

Voyage au Québec

Bonjour l'arnaque par les agences... 

6800 euros nuits + location de voiture pour l'une, 2000 euros par personne pour l'autre les nuits et la location de voiture et point barre (Pour 4, faites vos jeux les aminches, dans la série je me ruine pour les vacances) pour une autre. Sans les vols en avion, sans la bouffe, et sans la moindre excursion ! L'intérêt de passer par une agence, c'est quoi ? Se faire prendre pour un pigeon ?

Je veux bien que l'hébergement soit assez cher au Québec, mais faut pas pousser mémé dans les matitis, ya abus ! Et qui abus ne boira pas sur mon compte, c'est moi qui vous le dis ! 

Total, on y passera le temps qu'on y passera, mais on va se l'organiser nous mêmes, cet itinéraire au Québec, non mais ! 

Posté par Tatooa à 15:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
17 septembre 2013

Ben oui quoi !

RNjK3AW

 

Non mais ! ;)

(Je sais que je connais l'auteure, mais je n'arrive pas, là de suite, à retrouver son nom. Si ça vous vient, donnez le moi en commentaire s'il vous plait)

Posté par Tatooa à 14:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 septembre 2013

On board with Oggy

au circuit de Nogaro, avec quelques amis ! Comme vous pouvez le constater, c'est une toute autre limonade qu'avec moi. Il se débarrasse des boulets comme un rien pour peu qu'il soit bien placé en sortie de virage. C'est pour ça aussi qu'il a voulu garder mon ancien ZX10R.

C'est par là : http://www.youtube.com/watch?v=iKec29U62CQ

Posté par Tatooa à 20:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
29 août 2013

Une pensée pour Fredouille !

9903_10151549292992471_1049490068_n

 

Si jamais tu passes par là, donne-moi de tes news ! Smouitches baveux !

Posté par Tatooa à 13:43 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 août 2013

Re circuit de Pau Arnos

Et une toute petite vidéo vue de l'extérieur, ce coup-ci, prise ce lundi.

 http://www.youtube.com/watch?v=3yj0Corr0w8

J'ai amélioré mon temps de 10 secondes au tour, ce qui est plutôt bien. Sur l'enthousiasme des freinages de trappeur qui de toute façon font décoller le cul, j'ai tenté de déhancher sur la dernière session (pas celle de la vidéo) et j'en suis ressortie lessivée. (Et pleine de courbatures le lendemain ! Arf !). 

Je ne suis toujours pas un foudre de guerre, mais bon, comme je suis en progrès, je suis plutôt contente.

 

Posté par Tatooa à 10:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juillet 2013

Pour ceux qui veulent une balade avec moi sur ma bécane...

Voilà quelques tours sur le circuit de Pau-Arnos en ma compagnie et celle de mon ZX10R ! 

Je ne suis pas un foudre de guerre, c'était un groupe "débutant/moyen" car il n'y avait pas assez de monde pour faire 3 groupes, et certains me mettent deux tours dans les dents par session, mais au moins j'ai roulé, j'ai de bonnes trajectoires la plupart du temps (c'est mon homme qui l'a dit), et je me suis plus amusée que je n'ai eu peur.
Même si j'ai bien flippé quand ya un type qui a perdu l'avant au freinage juste avant cette foutue chicane que je déteste, juste devant moi, pendant la deuxième session ! oO

A 8 minutes 26, il y a deux foldingos qui me doublent, le second le plus à droite c'est mon homme ! Bon lui il a la pratique, le ZX10R équipé piste en full avec les pneus adéquats, pi les couilles, aussi. Moi j'ai rien de tout ça ! Si je compte bien c'était ma 4ème sortie piste, en comptant mon premier stage qui ne compte pas vraiment... ><

C'est sur youtube, sur ma chaîne, par là : http://youtu.be/OoLkJV55poQ

 

Posté par Tatooa à 21:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Fin »